Santé vie pratique

Accidents de la vie courante : lourd bilan des seniors

Destination santé

Témoignages.re / 26 juillet 2011

Chutes, intoxications, noyades... Ces accidents de la vie courante provoquent encore de (trop) nombreux décès en France. Et si le taux de mortalité imputable à ces accidents est nettement à la baisse, les plus de 75 ans représentent encore les deux tiers des décès. Les rédacteurs du “Bulletin épidémiologique hebdomadaire” (BEH) font le point de la situation, sur la base des chiffres rapportés en 2008. Entre 2000 et 2008, le taux de mortalité dû aux accidents de la vie courante a diminué en moyenne de 2,8% par an. Cette baisse concerne essentiellement les moins de 15 ans. Or, sur les 19.703 décès survenus en 2008, près de 13.000 ont concerné les plus de 75 ans. En d’autres termes, ces derniers représentent 73% des décès dus aux accidents de la vie courante. Et les chutes arrivent en tête, avec plus de 11% des morts.

Pourtant, ils ne sont pas davantage sujets à ces accidents que les autres tranches d’âge. « Ils représentent à peu près un tiers des recours aux urgences, tout comme les moins de 15 ans. En revanche, les conséquences sont souvent plus dommageables pour les seniors, puisque 13% d’entre eux sont hospitalisés, contre 7% des enfants », précise Bertrand Thélot, responsable de l’Unité Traumatismes, Département maladies chroniques et traumatismes de l’Institut de veille sanitaire.

Tout de suite derrière les chutes, on trouve les suffocations et les étouffements. En cumul, ces accidents ont provoqué un peu moins de 3.000 morts en 2008. Suivent ensuite les intoxications et noyades, avec respectivement 1.376 et 1.028 morts. Les accidents causés par le feu et ceux qui avaient d’autres origines ont fait plus de 1.000 victimes.


Kanalreunion.com