Santé vie pratique

Agrumes, olives et… phyto-estrogènes au menu !

Destination santé

Témoignages.re / 22 septembre 2010

Si le rôle du calcium et de la vitamine D n’est plus à démontrer dans la prévention de l’ostéoporose, qu’en est-il des produits végétaux ? D’après des chercheurs de l’INRA, la consommation d’agrumes, d’olives ou d’huile d’olive serait également bénéfique pour le squelette. En tout cas, chez la souris. Ils ont mis en évidence chez cet animal, l’efficacité de deux polyphénols jusque-là ignorés : l’hespéridine des agrumes, et l’oleuropéine de l’olivier. A tel point qu’à leurs yeux, « l’impact de l’alimentation sur le métabolisme squelettique ouvre aujourd’hui la voie d’une véritable prévention nutritionnelle ».

Les auteurs ont montré, d’autre part, que « les animaux exposés aux phyto-estrogènes au cours de la période prénatale ont une masse osseuse supérieure et une meilleure résistance à la fracture en fin de vie ». Des expérimentations sont en cours pour confirmer ou infirmer ces effets chez l’homme.


Kanalreunion.com