Santé vie pratique

Alcool et sexe : conduites dangereuses

Destination santé

Témoignages.re / 13 janvier 2012

« Tu t’es vu quand t’as bu ? ». Peut-être vous souvenez-vous de ce slogan publicitaire du début des années 1990. Dans un spot, une jeune fille se réveillait dans une chambre inconnue, avec à ses côtés un homme dont elle n’avait aucun souvenir. Dans un autre, un jeune homme se retrouvait “en panne” au moment crucial… C’est sûr, l’excès d’alcool et le sexe ne font jamais bon ménage. Une étude américaine abonde dans ce sens, démontrant qu’une consommation trop élevée pouvait être responsable de relations non protégées, augmentant les risques de contamination par le VIH.

En soi, l’information ne doit pas surprendre. La consommation abusive d’alcool est depuis longtemps associée à la prise de risque en matière de pratiques sexuelles, et donc au danger de contracter le VIH. Cependant, le rapport de cause à effet n’avait jamais été clairement identifié. Impossible de savoir si c’était la consommation d’alcool qui provoquait la prise de risques, ou si c’était la recherche de sensations fortes qui conduisait à la fois à la consommation d’alcool et à des rapports non protégés.

Une étude fait la synthèse de 12 travaux qui ont étudié cette relation de cause à effet. Résultat : le désir de s’engager dans un acte sexuel non protégé serait bien lié à la quantité d’alcool absorbée. Les auteurs ont observé que tout accroissement de 0,1g/litre du taux d’alcoolémie augmentait de 5% le risque de relations sexuelles non protégées.


Kanalreunion.com