Santé vie pratique

Allergiques : veillez à votre… intestin !

Destination santé

Témoignages.re / 21 mars 2013

L’intestin agirait parfois comme une porte d’entrée des allergènes dans notre organisme. Pour éviter les récidives et la multiplication des crises, certains médecins centrent leur approche sur un véritable travail de terrain.

JPEG - 20.8 ko

L’objectif est de booster le système immunitaire en renforçant la muqueuse intestinale. La Journée nationale de l’allergie qui s’est tenue le 19 mars a concerné plus de 6 millions d’allergiques en France. Comme l’indique le Dr Catherine Choukroun, médecin micronutritioniste, « l’immunité se joue principalement au niveau de notre intestin ». Ce qui signifie que tout déséquilibre — qu’il soit entraîné par un stress, une gastro-entérite ou… la prise d’antibiotiques — peut ouvrir la porte de notre organisme à des allergènes.

Dans ce contexte, à ses yeux, l’utilisation « documentée » de nutriments et micronutriments agissant sur les symptômes et les mécanismes de l’allergie est une approche complémentaire intéressante. Pour renforcer l’étanchéité de la muqueuse intestinale, « de plus en plus d’études mettent en évidence l’apport de probiotiques », sous réserve bien sûr de déterminer la « bonne » souche. A l’image par exemple de lactobacillus salivarius , qui a fait l’objet de travaux ces dernières années.

Une approche structurée

Pour soulager les crises, le Dr Choukroun préconise également de recourir à la phytothérapie. Ce qu’elle appelle la phytothérapie clinique individualisée (PCI). « Quand l’allergie est déclarée, nous pouvons proposer des plantes dont l’action anti-histaminique est connue », poursuit-elle. « L’approche est particulièrement structurée, basée sur un examen clinique et sur le choix de principes actifs spécifiques. En l’occurrence, des extraits de plantes médicinales. Il s’agit d’extraits de plantes standardisés. Contre la crise allergique, je préconise le plantain pour ses vertus anti-histaminiques. Il est possible de l’associer au cassis, connu pour ses qualités anti-inflammatoires » .

A la moindre question concernant vos allergies ou celles de vos proches, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Et si vous souhaitez en savoir davantage sur la PCI et trouver un médecin formé à son utilisation, rendez-vous sur le site de l’Institut européen des Substances végétales (IESV) à l’adresse : www.iesv.org/.

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com