Santé vie pratique

Ampoules : pour ne pas gâcher la fête

Témoignages.re / 16 juin 2010

Tous les sportifs redoutent l’apparition de ces bulles remplies d’un liquide séreux… Si petites soient-elles, les ampoules — que les spécialistes appellent aussi des phlyctènes — sont bien handicapantes. Mieux vaut les prévenir. Mais si c’est trop tard, ne vous avouez pas vaincu pour autant. Les ampoules sont le résultat de frottements répétitifs, que ce soit contre un tissu (chaussure ou chaussette) ou un objet comme la raquette du joueur de tennis ou le club du golfeur. Voire le… tournevis ou la pince-coupante d’un bricoleur du dimanche !

Pour prévenir ces bobos, les professionnels préconisent généralement de placer une bande adhésive (disponible en pharmacie et en grandes surfaces) sur la partie sujette à l’échauffement. Ce n’est pas simple, il est vrai, pour les mains… En revanche, n’hésitez pas à le faire si vous venez d’acheter une nouvelle paire de chaussures de sport (ou de ville d’ailleurs). Privilégiez les principales cibles des ampoules : la voûte plantaire, les orteils et le talon. Pour les coureurs ou les randonneurs, il existe aussi des crèmes spéciales très efficaces qui doivent être appliquées pendant une quinzaine de jours avant une épreuve, comme un marathon par exemple.

Si malgré ces précautions une cloque apparaît, le mal est fait. Le mieux est d’appliquer un pansement “spécial ampoule” contenant un gel colloïdal. De nombreuses marques proposent aujourd’hui ces produits qui prennent généralement la forme d’une seconde peau. Evitez de percer une ampoule. La douleur sera d’autant plus forte et le risque d’infection plus important. Au besoin, désinfectez à l’aide d’une solution antiseptique et recouvrez. Et n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.


Kanalreunion.com