Santé vie pratique

Angines : bientôt la fin pour l’ablation des amygdales ?

Destination santé

Témoignages.re / 13 août 2013

Certains enfants et quelques adultes souffrent de récidives fréquentes d’angines. Une ablation des amygdales leur est encore parfois proposée pour éviter l’inconfort lié à ces infections à répétition et diminuer le risque de complications. Or, les épisodes d’angine chez les enfants finissent souvent par s’estomper, et ce, sans amygdalectomie. De plus, selon une analyse de la “Revue Prescrire”, cette opération serait « d’une efficacité incertaine ».


L’angine aiguë est une affection bénigne, le plus souvent d’origine virale. Dans la majorité des cas, elle n’entraîne aucune complication. Elle se manifeste souvent par une déglutition difficile et douloureuse, avec des accès de fièvre. « Son évolution spontanée est généralement favorable », indiquent les rédacteurs de la “Revue Prescrire”. Parmi les patients présentant des récidives d’angines, l’amygdalectomie peut être une option thérapeutique. Laquelle est toutefois de moins en moins pratiquée. D’ailleurs, la “Revue Prescrire” se fait l’écho d’essais cliniques dont les résultats ne sont pas en faveur de cette opération.

« L’efficacité de l’ablation des amygdales, si elle est réelle, semble de faible ampleur : de l’ordre de deux épisodes d’angine en moins dans l’année qui suit l’intervention, au prix d’environ 5 jours de douleurs postopératoires chez les enfants et d’environ 15 jours chez les adultes ». Malgré son apparente banalité, l’ablation des amygdales peut entraîner des complications rares, mais graves. Notamment des hémorragies, à l’origine d’une nouvelle intervention chirurgicale. Par ailleurs, une récente étude a mis au jour un effet secondaire nouveau, la prise de poids. Selon les rédacteurs de la “Revue Prescrire”, « l’abstention chirurgicale et le traitement médical éventuel des angines exposent à moins de risques ».

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com