Santé vie pratique

Aspartame, une consommation 40 fois inférieure à la dose sans risque

Destination santé

Témoignages.re / 30 décembre 2011

Souvent décrié voire objet d’attaques incessantes dont le bien-fondé n’a pas été démontré à ce jour, l’aspartame est en réalité peu présent dans l’alimentation des Français. Seul un sur cinq parmi ces derniers, consomme à raison d’une fois par semaine un produit contenant cet édulcorant. Lequel au demeurant, est le plus utilisé au monde.

C’est l’un des constats de la dernière étude sur les Comportements et Consommations alimentaires en France, réalisée par le Centre de Recherche pour l’Etude de la Consommation et des Conditions de Vie (CREDOC). Ses résultats par ailleurs, font état chez les consommateurs d’aspartame, d’un apport journalier moyen de 0,97 mg par kilogramme de poids corporel (mg/j/kg). Soit 2,4% de la DJA (dose journalière admissible), qui correspond à la consommation quotidienne maximum, sans aucun risque de santé.

A titre indicatif, la DJA de l’aspartame est de 40mg/jour/kg. Pour y parvenir, un sujet de 60 kg devrait boire chaque jour 20 canettes de boissons édulcorées ou plus de 200 sucrettes, ce qui est évidemment beaucoup. D’ailleurs, l’étude du CREDOC a montré qu’aucun individu dans sa cohorte n’avait atteint ce niveau. Le plus gros consommateur observé en fait, n’a pas dépassé 35% de la DJA.

Il y a consensus aujourd’hui parmi les scientifiques, pour considérer que cette substance est sans danger. Il n’en reste pas moins que des articles allant dans un sens contraire sont régulièrement publiés. Les plus récents trouvaient leur origine dans 2 études, une italienne et une danoise, dont les résultats ont été démentis par les agences de sécurité sanitaire. Selon l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), le travail italien était affecté de biais statistiques importants. Quant à l’étude danoise, elle ne permet pas de faire de lien de cause à effet. Dans le cadre de la revue de tous les ingrédients autorisés en Europe, l’EFSA regarde actuellement une nouvelle fois l’aspartame. Le travail a débuté en septembre 2011, et ses résultats sont attendus pour fin 2012.


Kanalreunion.com