Santé vie pratique

Assistance respiratoire à domicile : veillez aux règles d’hygiène

Destination santé

Témoignages.re / 18 octobre 2013

Pour limiter le risque d’infection chez les patients sous assistance respiratoire à domicile, l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) rappelle quelques recommandations. « Ces dernières années, la prise en charge à domicile des pathologies respiratoires a considérablement augmenté », indique l’Agence. « Ainsi, les patients sont de plus en plus nombreux à utiliser un dispositif d’assistance respiratoire et à en gérer l’entretien au quotidien ».

JPEG
Les nouvelles recommandations concernent les appareils intégrant un humidificateur, en particulier les dispositifs d’oxygénothérapie, les équipements à pression positive continue (PPC) et les ventilateurs d’assistance respiratoire. L’ANSM rappelle l’importance des points suivants :

- Changer l’eau du système d’humidification une fois par jour (sans oublier de vider l’eau restante) ;

- Nettoyer le système d’humidification une fois par semaine au minimum en respectant les modalités préconisées par le fabricant ;

- Respecter le temps minimum de séchage. Il est souhaitable d’essuyer soigneusement le réservoir d’eau avec un papier essuie-tout jetable ou un linge propre, puis de le laisser sécher à l’air libre. Dans tous les cas, il est impératif de s’assurer que l’appareil est bien sec avant la remise en route.

Quelle eau choisir ? L’ANSM recommande d’utiliser par ordre de préférence de l’eau stérile, distillée à usage médical ou bouillie puis refroidie à température ambiante. En revanche surtout pas d’eau déminéralisée à usage ménager. Cette dernière, en effet, ne fait l’objet d’aucun contrôle microbiologique.

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com