Santé vie pratique

Asthme : la bedaine au banc des accusés

Destination santé

Témoignages.re / 4 octobre 2011

Anodine ou “exotique”, la bedaine ? Pas vraiment. Au-delà des risques cardiovasculaires auxquels il est désormais bien connu qu’elle est associée, l’obésité et a fortiori l’obésité abdominale augmenteraient également le risque d’asthme. C’est la conclusion de médecins norvégiens, qui viennent de publier une étude présentée au dernier Congrès de la Société européenne des maladies respiratoires (ERS), à Amsterdam (Pays-Bas).

« L’excès de graisse abdominale a été associé à de nombreuses affections telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires », explique le Dr Ben Brumpton de la Norwegian University of Science and Technology à Trondheim. « En revanche, nous disposons encore de très peu de données quant à ses relations éventuelles avec la fonction pulmonaire. C’est pourquoi nous avons voulu en savoir plus ».

Pour cela, le Dr Brumpton et ses collègues se sont basés sur les données d’une grande étude de santé publique norvégienne, la Norwegian Nord-Trondelag Health Study. Plus de 23.000 de leurs concitoyens ont été suivis pendant 11 ans. Ce qui, pour un pays de 5 millions d’habitants, constitue une cohorte réellement robuste.

Les auteurs ont observé que le risque d’asthme était 44% plus élevé chez les patients présentant une obésité abdominale seule. Contre “seulement” 38% chez les participants présentant une obésité qualifiée de « normale » par l’auteur. Autrement dit, une obésité affectant l’ensemble du corps, avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30... Et lorsque les deux types d’obésité sont associés ? Le risque d’asthme bondit de 80% !


Kanalreunion.com