Santé vie pratique

Avant et pendant la grossesse, surveillez la balance !

Destination santé

Témoignages.re / 6 juin 2012

Les kilos que l’on prend avant et/ou pendant la grossesse jouent un rôle important dans le risque de macrosomie fœtale. Autrement dit, ils exposent au risque — sérieux — de mettre au monde un enfant de plus de 4 kilos. C’est la conclusion d’une étude canadienne, qui pointe également l’éventualité de complications en cas de prise de poids excessive.

L’équipe du Dr M. Retnakaran, de l’hôpital du Mont Sinaï à Toronto, a suivi 472 femmes enceintes pour évaluer l’impact du poids maternel, des taux de glycémie et de lipides sur le poids du nouveau-né. Selon l’auteur, en réalité et contrairement à une idée communément répandue dans la communauté scientifique, le niveau de glucose a peu d’impact sur la détermination du poids de naissance. Les femmes qui se trouvaient en surpoids avant leur grossesse ont présenté une plus grande probabilité de mettre au monde un enfant de plus de 4 kilos. Leur niveau de risque, en fait, a été similaire à celui des femmes dont la courbe de poids s’est envolée en cours de grossesse.

Selon Retnakaran, « ces résultats plaident en faveur d’une surveillance pondérale avant et pendant la grossesse, pour réduire le risque de macrosomie fœtale ». Dans de telles conditions, en effet, les complications à l’accouchement sont plus fréquentes : césarienne, allongement du travail, risque hémorragique… Sans oublier qu’une prise de poids excessive majore le risque de diabète gestationnel.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com