Santé vie pratique

Bisphénol A et obésité : le lien semble se confirmer

Destination santé

Témoignages.re / 24 septembre 2012

Le bisphénol A (BPA) continue de faire couler de l’encre. Déjà identifié comme un perturbateur endocrinien, et soupçonné d’être à l’origine d’une augmentation du risque de certains cancers, ce corps chimique présent notamment dans les plastiques alimentaires serait aussi associé au risque d’obésité. Particulièrement chez les enfants et les adolescents.

Une équipe de l’Ecole de Médecine de l’Université de New York a mené une étude auprès de 3.000 enfants et adolescents de 6 à 19 ans. Chacun a été soumis à une mesure de son taux de BPA urinaire afin d’établir un lien avec un éventuel problème de poids. Au final, les auteurs ont observé que « le risque d’obésité était 2,5 fois plus important chez les enfants dont les taux de BPA étaient les plus élevés ».

La Food and Drug Administration américaine (FDA) ne prévoit pas le retrait du BPA de tous les contenants alimentaires. Pour le moment, son interdiction se limite au plastique des biberons. La France a également pris la même décision, effective depuis le 1er juin 2011. Mais ce perturbateur endocrinien entre toujours dans la composition des canettes de soda en aluminium comme des plastiques d’emballages alimentaires d’usage courant. Sur ce point, la France a un coup d’avance : l’interdiction du BPA y est prévue pour le 1er janvier 2014.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com