Santé vie pratique

Briquets : encore trop de petites victimes

Destination santé

Témoignages.re / 24 mai 2011

Depuis mars 2008, la vente de briquets dépourvus de “sécurité enfant” et de briquets « fantaisie » est strictement interdite sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne. Pourtant, trois ans après la mise en place de cette législation, de nombreuses infractions sont encore relevées. Résultat, chaque année dans l’Union, la manipulation de briquets par de jeunes enfants provoque de 35 à 40 décès.

Les contrôles menés par le Forum européen pour le respect de la sécurité des produits (Prosafe) ont montré que sur les 5.500 modèles importés qui ont été contrôlés, 500 se sont révélés dangereux. Dans ce contexte, la Commission de Sécurité des Consommateurs (CSC) recommande la plus grande vigilance lors de l’achat et de l’utilisation d’un briquet. Elle rappelle surtout que « la présence d’une sécurité enfant sur un briquet ne signifie en aucun cas que l’on puisse le laisser à portée de mains des bambins ».

Les briquets sont des produits intrinsèquement dangereux. Grâce au combustible qu’ils contiennent, ils produisent une flamme et de la chaleur. Or, dans les mains des plus jeunes, ils peuvent causer des blessures ou déclencher des incendies. Chaque année dans l’Union, près de 1.900 enfants sont ainsi blessés.

La CSC recommande donc :
De tenir le briquet éloigné du visage et des vêtements ;
De ne jamais le laisser sur une surface chaude ;
De ne pas tenter de le réparer s’il est défectueux ;
De ne jamais laisser un briquet à portée des enfants ;
De ne pas le jeter au feu.


Kanalreunion.com