Santé vie pratique

Bronzage artificiel : les moins de 25 ans en première ligne

Destination santé

Témoignages.re / 20 octobre 2012

Au grand dam des “marchands de soleil”, nombre d’études ont déjà démontré la responsabilité essentielle du bronzage artificiel dans la survenue de cancers de la peau. Et particulièrement dans l’apparition des mélanomes. Selon une méta-analyse américaine, les bancs de bronzage auraient une implication directe dans l’apparition de carcinomes, et d’autant plus lorsqu’il y a eu exposition au rayonnement solaire — naturel ou artificiel — avant l’âge de 25 ans.

JPEG - 21.6 ko
(photo phovoir)

Selon des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco, « le bronzage artificiel cause chaque année aux États-Unis, plus de 17.000 carcinomes », par définition évitable. Le fait d’utiliser un banc de bronzage serait associé à un risque plus élevé de carcinome spinocellulaire (+67%) ou basocellulaire (+29%). Ces deux formes de carcinomes posent un véritable problème de santé publique, car elles représentent 90% des cancers de la peau. Les auteurs ont également noté qu’une exposition avant 25 ans augmente significativement les risques.


Kanalreunion.com