Santé vie pratique

Cancers : plus de cas, avec une mortalité en baisse

Témoignages.re / 11 mai 2010

L’Institut de Veille sanitaire (InVS) estime à plus de 146.000 le nombre de décès qui seront provoqués par des cancers en France, durant l’année 2010. C’est un tout petit peu moins qu’en 2009. Dans le même temps, 357.000 nouveaux cas devraient être diagnostiqués, au lieu de 346.000 l’an passé. La publication des Projections de l’incidence et de la mortalité par cancers en France en 2010 répond aux mesures du Plan Cancer 2. Celui-ci, en effet, recommande un suivi “au plus près” des données épidémiologiques. La France est ainsi le seul pays européen à fournir des estimations nationales pour l’année en cours.

Plus de 70.000 nouveaux cas de cancers de la prostate. D’après ces projections, 203.100 nouveaux cas de cancer seront diagnostiqués chez des hommes en 2010. Soit une augmentation de 2,7% par rapport à 2009. Cette année encore, avec 71.600 nouveaux cas, le cancer de la prostate restera de loin le plus fréquent, devant le cancer du poumon (26.900 cas). Côté pronostic, en revanche, les tendances s’inversent. Les cancers du poumon feront 21.100 morts, contre 8.800 pour les tumeurs prostatiques.
Sur le front du cancer colorectal, on attend également 9.200 décès.

Plus de 56.000 nouveaux cas de cancer du sein. Chez la femme, l’InVS estime à 154.600 le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en 2010, soit une augmentation de 3,6% par rapport à 2009. Le cancer du sein est à la fois le plus fréquent (56.000 nouveaux cas) et le plus impactant en termes de mortalité (11.300 décès). « Mais le taux de mortalité diminue en France depuis près de 15 ans », tient à préciser l’InVS. En revanche, la situation concernant le cancer du poumon est « toujours aussi préoccupante » : 10.000 nouveaux cas en 2010 et… 7.700 décès !


Kanalreunion.com