Santé vie pratique

Ce diesel si meurtrier…

Témoignages.re / 13 août 2009

Le dioxyde d’azote présent dans l’air tue. Principal accusé : le diesel. C’est la conclusion d’une vaste étude européenne menée auprès de 60 millions d’individus ! Le cœur et les poumons sont en fait les 2 organes les plus vulnérables. De la Scandinavie à la Turquie, les auteurs se sont intéressés à la pollution atmosphérique de 34 grandes villes. Leurs résultats sont extrêmement préoccupants. Chaque fois que la teneur de l’air en dioxyde d’azote — les fameuses particules fines — croît de 10 microgrammes par mètre cube, le taux de mortalité augmente à court terme de 0,30%. Cette étude confirme donc plusieurs autres travaux réalisés sur ce sujet.
Les personnes âgées sont particulièrement fragilisées par cette pollution. « La plupart souffrent déjà de troubles respiratoires ou d’autres maladies, qui les rendent plus sensibles », souligne l’auteur. Lequel part en guerre contre les automobiles qui disposent d’un moteur diesel. « Nous devrions mieux contrôler la qualité du diesel et l’entretien des véhicules. Nous devrions aussi réduire leur utilisation. Même dans les meilleures conditions de contrôle et de qualité, ils émettent toujours 40% de particules fines polluantes de plus que les autres moteurs ».


Kanalreunion.com