Santé vie pratique

Confiance et sexualité : le cercle vertueux…

Destination santé

Témoignages.re / 11 décembre 2009

Selon une étude européenne, près du tiers des hommes de 25 à 64 ans ne parviennent pas à une érection suffisamment rigide pour une relation mutuellement satisfaisante. D’où une perte de confiance en soi et, par ricochet, des répercussions sur d’autres aspects de la vie…

L’impact des troubles sexuels — parmi lesquels la dysfonction érectile — déborde en effet largement la sphère de la sexualité. L’homme est submergé de sentiments de dévalorisation, d’humiliation, de mise en cause de sa virilité. A cela s’ajoute après une ou deux pannes, une véritable “anxiété de performance”. La peur de l’échec s’installe, engendrant un véritable cercle vicieux qui maintient et aggrave les troubles. Sans oublier que le couple anxiété/stress est un puissant inhibiteur de l’érection…

Selon le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue à l’hôpital Cochin de Paris, « dès lors qu’un homme ne se sent pas bien dans sa vie, même professionnellement, lorsqu’il doute de lui-même, il s’expose à des problèmes d’érection ». A l’inverse « s’il retrouve des érections satisfaisantes il aura davantage confiance en lui… et pas seulement sur le plan sexuel ». Le rôle de la partenaire en la matière, est capital. Pour Sylvain Mimoun, il est essentiel qu’elle participe aux consultations médicales. « Expliquer au couple le mécanisme de cercle vicieux peut dédramatiser la situation et amener à un cercle vertueux. Si la femme est plus satisfaite, elle va rassurer son compagnon et ce dernier aura de plus en plus confiance en lui ». Il semble donc important que la femme aussi ressente des changements positifs dans sa propre sexualité pour que le couple se soutienne.


Kanalreunion.com