Santé vie pratique

Congeler et décongeler des aliments, c’est tout un art…

Destination santé

Témoignages.re / 16 septembre 2009

La congélation comme la décongélation sont des opérations délicates. Salmonella, Listeria monocytogenes et d’autres bactéries sont à l’affût de la moindre erreur de votre part. Pour limiter les risques d’intoxication alimentaire, notez bien ces quelques conseils.

Congélation.
En premier lieu, vérifiez que votre appareil comporte au moins trois étoiles, ce qui garantit une température au moins égale à -18°C. Ensuite, glissez l’aliment à congeler dans un sachet spécifique, de matière plastique alimentaire. Fermez-le aussi hermétiquement que possible en éliminant le maximum d’air. Avant de le glisser dans le congélateur, inscrivez la date de congélation sur le sachet.

C’est un repère très important. Contrairement à une idée reçue, les aliments ne se congèlent pas ad vitam aeternam. Veillez par exemple à ne pas conserver une viande hachée plus de 2 mois. Un poisson ? C’est 3 mois maximum, alors que des légumes verts peuvent reposer un an au fond du congélateur.

Les plats cuisinés “maison” doivent être bien refroidis, et divisés en portions avant d’être congelés. Consommez-les ensuite dans les 2 mois.

Pour les plats et aliments achetés surgelés dans le commerce, fiez-vous à la date limite de consommation (DLC) indiquée sur le produit. N’oubliez pas enfin La grande règle de congélation : ne jamais recongeler un produit qui a été décongelé.

La décongélation.
Ne décongelez pas à température ambiante. A l’air libre, le produit peut faire l’objet d’une importante prolifération microbienne. Privilégiez d’autres modes :

- Le réfrigérateur, à condition de consommer les aliments dans un délai de 3 jours ;

- Le four à micro-ondes ;

- L’eau froide, en veillant à changer l’eau toutes les 30-45 minutes.


Kanalreunion.com