Santé vie pratique

Contre les crampes, hydratez-vous !

Destination santé

Témoignages.re / 16 mars 2010

Crampes nocturnes, de chaleur, de l’écrivain, de l’effort… Il y a crampe et crampe. Mais dans tous les cas, elles se traduisent par une contraction involontaire, douloureuse, prolongée, mais… heureusement transitoire d’un muscle. Un phénomène que connaissent bien — et que redoutent aussi — les sportifs. Surtout lorsqu’elles surviennent par temps frais, ces douleurs reflètent généralement une mauvaise condition physique, voire un excès d’entraînement au regard des capacités du moment. Sauf lorsqu’elles se manifestent par fortes chaleurs. Dans ce cas, l’explication peut être ailleurs…

Les crampes dites “de chaleur” sont parfois observées chez une personne en bonne forme physique, mais… déshydratée. Car la déshydratation va non seulement augmenter “l’excitabilité” musculaire, mais aussi les déséquilibres ioniques (sodium, magnésium, potassium…) de l’organisme. Ils favorisent l’apparition des crampes. C’est pourquoi, pour prévenir ce risque, il est recommandé au sportif de s’hydrater avant, pendant et après l’exercice. Comment ? En buvant de l’eau certes, mais aussi — surtout si l’effort est prolongé — des boissons “pour le sport” qui apportent en plus des sels minéraux et des glucides.

Fréquentes chez le sportif donc, mais aussi chez le travailleur d’extérieur, les crampes durent en général quelques minutes. Pour les soulager, il suffit d’étirer immédiatement le muscle atteint. Bon à savoir, les nageurs, cyclistes et autres amateurs de disciplines “portées” seront moins exposés que d’autres sportifs tels que les coureurs à pied, les tennismen ou les footballeurs. Ces derniers pratiquent en effet des sports qui imposent davantage de blocages à leurs muscles.


Kanalreunion.com