Santé vie pratique

Dangereux pour les enfants, 76 colliers antipuces retirés du marché

Destination santé

Témoignages.re / 3 mai 2012

Plusieurs modèles de colliers antiparasitaires à usage animal sont retirés de la vente en France, sur décision de l’Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES). Ils exposaient en effet à des risques sanitaires en cas d’exposition chronique, notamment chez l’enfant.

Utilisés chez le chien et le chat pour éliminer puces et tiques, ces colliers antiparasitaires sont généralement très prisés de leurs propriétaires. Des travaux approfondis de l’Agence nationale du Médicament vétérinaire ont cependant montré que certains de ces produits présentaient une balance bénéfice/risque défavorable.
En cas d’exposition chronique, en effet, notamment par voie cutanée, ces médicaments auraient un retentissement négatif sur la santé, notamment celle des enfants. L’ANSES a donc décidé de retirer de la vente plusieurs modèles, disponibles chez les grossistes et dans les points de vente au détail. Si vous utilisez l’un de ces produits pour votre animal, l’Agence vous recommande « d’en cesser dès à présent l’utilisation » et précise que « d’autres modèles restent disponibles sur le marché ». Il existe également d’autres solutions pour éviter les attaques des puces et des tiques.

Pour prévenir l’invasion de votre domicile par les puces, effectuez des traitements réguliers toute l’année de votre logement, mais aussi de votre jardin, et bien sûr… de votre animal. Objectif : tuer les parasites adultes pour les empêcher de piquer, et anéantir les larves et les œufs.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com