Santé vie pratique

De belles épices pour une année nouvelle en pleine forme

Destination santé

Témoignages.re / 31 décembre 2011

Destination épices. Curcuma, cannelle, gingembre… Agrémentez vos repas de ces épices aussi délicieuses que bienfaisantes. Petit tour d’horizon de saveurs exotiques, synonymes de plats hauts en couleur.

Curcuma, l’épice “santé”. Le curcuma est l’une des épices les plus utilisées par les médecines traditionnelles ayurvédique, chinoise et tibétaine. Cette poudre dorée est réputée stimuler la digestion, en augmentant la sécrétion biliaire. Le curcuma semble également efficace dans la prise en charge de divers troubles digestifs : intestin irritable, indigestion, perte d’appétit… Les scientifiques pour leur part, s’intéressent à ses priorités antioxydantes. Autrement dit son action sur le vieillissement cellulaire. La médecine moderne travaille enfin sur les vertus… anticancéreuses de cette épice. Une astuce à ne pas négliger : la curcumine est mieux assimilée et mieux utilisée par l’organisme lorsqu’elle est associée à la pipérine présente dans le poivre, et un corps gras comme l’huile d’olive par exemple. Pour profiter au maximum des bienfaits du curcuma, ajoutez-y donc quelques pincées de poivre noir !

Mythique… cannelle. Connue depuis l’Antiquité, la cannelle était utilisée par les anciens Egyptiens dans le processus de l’embaumement. Elle fait aujourd’hui le bonheur des amateurs de vin chaud, de speculoos et de pain d’épices. Outre sa saveur si particulière, elle s’avère fort appréciable contre les états nauséeux, les renvois, les flatulences et les ballonnements. Voilà une épice de circonstance pour les fêtes. Elle agit enfin comme un stimulant cardiaque, respiratoire et peut-être une alliée utile pour le métabolisme du sucre.

Mystérieux gingembre. Cultivé en Chine, en Inde et en Jamaïque, le gingembre est réputé être un aphrodisiaque puissant. Mais ses vertus ne s’arrêtent pas là. Il a un effet remarquable sur la muqueuse gastrique, qu’il protège par exemple contre l’agression de l’alcool. Ce n’est pas une raison bien entendu pour vous laisser aller, mais c’est bon à savoir… Il réduit également les nausées et les vomissements, en particulier chez la femme enceinte. Son apport calorique est négligeable : 15 kcal pour une cuillerée à café. Sa concentration en minéraux est remarquable et il contribue comme le poivre ou les herbes fraîches, à nous apporter de petites quantités de micronutriments utiles. Sachez enfin que le gingembre cuit conserve toutes ses qualités nutritionnelles. Il peut donc être mijoté sans aucun problème. Et pour vous inspirer aux fourneaux, un menu équilibré vous est proposé chaque semaine sur le site http://www.destinationsante.com


Kanalreunion.com