Santé vie pratique

Dépression et risque de cancer : la réponse des chercheurs

Destination santé

Témoignages.re / 15 octobre 2013

La survenue d’une dépression favorise-t-elle l’apparition d’un cancer ? Cette question a fait l’objet d’une étude conduite par des chercheurs français de l’INSERM. « Les idées reçues ont parfois la vie dure », glisse le Dr Cédric Lemogne, psychiatre à l’Hôpital européen Georges Pompidou (Paris). Avec son équipe, il a exploré les liens entre la dépression et le risque de cancer. Les auteurs se sont pour cela appuyés sur 14.203 participants de la cohorte Gazel, conduite depuis 1989 auprès d’anciens employés d’EDF-GDF.

JPEG
Les scientifiques se sont particulièrement penchés sur les diagnostics de dépression établis par des médecins à l’occasion d’un arrêt de travail entre 1989 et 1993. Au final, « aucune association significative n’a été retrouvée entre la survenue d’une dépression et celle ultérieure des 5 types de cancer suivis dans cette étude (prostate, sein, côlon, cancer associé au tabac, et cancer des organes lymphoïdes ou hématopoïétiques) ».

Au-delà des résultats de cette étude, Cédric Lemogne insiste sur l’importance de rassurer les patients. « Combien de fois peut-on entendre l’entourage leur dire “il faut te battre, être fort pour vaincre le cancer”. Comme s’il était anormal, voire dangereux de se sentir abattu. Je crois que les patients ne doivent pas s’inquiéter s’ils se sentent déprimés. Ce qui est important, c’est de bien suivre tous les traitements : contre le cancer d’une part et contre la dépression d’autre part ».

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com