Santé vie pratique

Déprimer, c’est mauvais pour le cœur…

Destination santé

Témoignages.re / 30 juillet 2011

Selon la Société européenne de cardiologie (ESC), « la dépression est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Le Dr Jean-Pierre Houppe, cardiologue à Thionville et membre de l’ESC (57), explique ainsi que « plus la durée de la dépression augmente, plus le risque de développer une insuffisance coronaire ou cardiaque est important ». Explications.

Plusieurs mécanismes pourraient expliquer ce lien entre dépression et maladies cardiovasculaires. Selon la Société européenne de Cardiologie, « le patient dépressif a tendance à adopter des comportements (facteurs indirects) qui influencent la maladie coronaire ou l’insuffisance cardiaque : tabagisme, mauvais équilibre alimentaire, sédentarité accrue ». Mais il existe également des facteurs directs, comme « la production de facteurs inflammatoires (par exemple la protéine C-réactive - NDLR) et une modification de la régulation du système sympathique », explique le Dr Jean-Pierre Houppe. Au final, le lien devient plus complexe.

Si la dépression peut induire une maladie cardiovasculaire, l’inverse est également vrai. « Un patient sur deux en insuffisance cardiaque aura, à un moment ou un autre de son évolution, un syndrome dépressif ». L’apparition souvent brutale d’une maladie cardiovasculaire bouleverse le quotidien et le psychisme du patient, déclenchant plus facilement une dépression. Nous reviendrons sur ce sujet au cours du congrès de la Société européenne de Cardiologie qui se tiendra à Paris du 27 au 31 août.


Kanalreunion.com