Santé vie pratique

Des lentilles pour tous les jours : mode d’emploi

Destination santé

Témoignages.re / 1er mars 2012

Les lentilles journalières apportent-elles le même niveau de sécurité que les autres ? Leur faible durée d’utilisation en fait-elle des lentilles inférieures ? Selon le Dr Laurent Beyls, ophtalmologiste à Vannes, « sur le plan médical, les lentilles journalières n’ont que des avantages ».

Pour le Dr Beyls, la principale contrainte liée à l’utilisation d’une lentille, qu’elle soit “deux semaines”, mensuelle ou autre, réside dans sa manipulation. Comme le rappelle l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS), « la bonne tolérance des lentilles de contact suppose le strict respect de (leurs) conditions d’hygiène et d’entretien ». Les produits d’entretiens permettent d’assurer à la fois le nettoyage, la décontamination, le rinçage et la conservation des lentilles. A condition, c’est primordial, d’être manipulés selon les règles de l’art. « En cas de mauvais entretien, il peut y avoir des conséquences pour la cornée, et plusieurs travaux depuis 2006 ont démontré que le port de lentilles journalières permettait de réduire le risque de complications cornéennes graves ». Avec les lentilles journalières, l’entretien est supprimé. Les risques d’infection et d’allergie le sont également ! Rappelons néanmoins que vous devrez toujours vous laver les mains à l’eau et au savon, avant de sortir la lentille de son étui stérile…

Myopie, hypermétropie, astigmatisme et même presbytie. « Aujourd’hui, ces lentilles journalières permettent de corriger quasiment tous les troubles de la vue », enchaîne-t-il. En effet, d’importants progrès technologiques ont été réalisés ces dernières années. « Il y a encore quelques années, de nombreux patients nous expliquaient que ces lentilles journalières étaient pratiques, mais que leur temps de port était encore limité. Ils avaient bien souvent les yeux rouges au bout de quelques heures ». Le matériau utilisé pour fabriquer ces produits a considérablement évolué. « Nous sommes ainsi passés de l’hydrogel — un composé de plastique et d’eau — au silicone d’hydrogel apparu en 2009 avec la lentille TruEye, aujourd’hui encore plébiscitée par les contactologues français. Plus perméable à l’oxygène, le silicone d’hydrogel a permis aux patients de les porter tout au long de la journée, sans contrainte ». Autrement dit, sans avoir l’œil irrité au bout de quelques heures. C’est un peu comme si la lentille “respirait” davantage.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com