Santé vie pratique

Des maîtres qui assurent

Destination santé

Témoignages.re / 11 janvier 2011

Avec près de 8 millions de chiens et 10 millions de chats, les Français sont les champions européens en matière d’animaux de compagnie. En revanche, seulement 3% de ces animaux sont couverts par une assurance santé. A titre de comparaison, ils sont 30% au Royaume-Uni et même… 80% en Suède. Or, faire soigner son chien — ou son chat, son perroquet ou son NAC — peut vite faire déraper le budget familial. A tel point que certains propriétaires se trouvent dans l’incapacité de payer ces frais. D’où l’intérêt de souscrire une assurance. La majorité des assureurs couvrent chiens et chats à partir de 3 mois. Sachez qu’un délai de carence de 48 heures à 60 jours est souvent imposé. Il s’agit de la période suivant la signature du contrat, au cours de laquelle l’assuré ne peut bénéficier de ses garanties.

Les contrats varient en fonction de l’espèce animale, de la race et des risques couverts — maladie et/ou accident. Quant aux tarifs, ils varient de 9 à 50 euros mensuels selon le type de formule que vous aurez choisie. Vous craignez d’exploser votre budget ? Sachez qu’une fracture “sans problème” vous coûtera en moyenne 250 euros. Si votre animal souffre d’allergies, les traitements vous reviendront à 250 euros par trimestre. Pour l’ablation d’une tumeur mammaire, comptez 600 euros ! Important : tous les assureurs prévoient un plafond annuel de dépenses, et celui-ci peut aller de 1.100 euros à plus de 2.000 euros.

Tous les animaux domestiques sont concernés : les chiens et chats bien sûr, mais aussi les chevaux… Pas facile toutefois de s’y retrouver parmi toutes les offres. Si votre vétérinaire n’est pas habilité à vendre lui-même des polices d’assurance, il pourra vous donner de bons conseils. N’hésitez pas à le solliciter. Et surtout, lisez bien votre contrat avant de partir en voyage avec votre compagnon à quatre pattes. La plupart des assureurs ne couvrent que les frais engagés en France et dans quelques pays limitrophes. Si vraiment vous n’avez pas les moyens d’assurer votre animal, la SPA comme la Fondation Assistance aux animaux disposent de dispensaires. Ils ont vocation à soigner les animaux dont les maîtres ont peu de ressources. Enfin, les 4 écoles vétérinaires françaises sont ouvertes à tous les propriétaires d’animaux, sans condition de ressources :
Consultez les sites des écoles suivantes :

Lyon : http://www.vet-lyon.fr ;
Nantes : http://www.oniris-nantes.fr ;
Toulouse : http://www.envt.fr ;
Maisons-Alfort : http://www.vet-alfort.fr.


Kanalreunion.com