Santé vie pratique

Différence d’espérance de vie hommes/femmes : la faute aux pères ?

Destination santé

Témoignages.re / 16 décembre 2009

Les mâles vivent moins longtemps que les femelles, c’est un fait reconnu. Chez les mammifères — et donc dans le genre humain — en tout cas. Selon une étude japonaise, c’est le sperme lui-même qui en serait la cause. Diable… Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont “créé” par manipulation génétique, des souris conçues en mélangeant le matériel génétique de deux mères. Sans utiliser de spermatozoïdes, donc. Or, ils ont observé que les rongeurs nés de cette manipulation vivaient beaucoup plus longtemps que les souris nées “tout bêtement” — si l’on ose dire — d’un mâle et d’une femelle ! Une différence importante, même. Pas moins de 186 jours de vie supplémentaires. Par rapport à une espérance de vie moyenne de 700 jours, ça compte…

Autre surprise, les souris issues de cette fécondation artificielle étaient plus légères et plus menues que les autres. Et leur système immunitaire semblait nettement plus efficace. A en croire les auteurs, ces différences seraient liées à la présence d’un gène particulier sur le chromosome 9 des souris mâles, mais aussi des autres mammifères. D’autres gènes pourraient être impliqués.


Kanalreunion.com