Santé vie pratique

Douleur : la piste génétique

Témoignages.re / 24 août 2011

Une équipe canadienne est parvenue à identifier une mutation génétique à l’origine de la neuropathie sensitive de type 2. Cette pathologie aujourd’hui incurable est caractérisée par une perte de la perception de la douleur, du toucher et de la chaleur.

Le Pr Guy Rouleau et son équipe de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal ont en effet découvert chez des patients souffrant de neuropathie sensitive des mutations du gène K1F1A. « Ce résultat ouvre la porte à une meilleure compréhension de cette maladie », explique Guy Rouleau. « Nous en retirons également des renseignements précieux sur les mécanismes moléculaires impliqués dans la perception de la douleur ». C’est donc une découverte importante. A terme, un médicament pourrait être mis au point en modulant les interactions entre différentes protéines associées à la douleur et au gène K1F1A. C’est en tout cas la piste que souhaite désormais suivre l’équipe du Pr Rouleau.


Kanalreunion.com