Santé vie pratique

Du nouveau contre les poux résistants, grâce à un “vieux” traitement

Destination santé

Témoignages.re / 18 mars 2010

Les poux ont-ils enfin trouvé leur maître ? Selon un travail français, en effet, l’ivermectine, un antiparasitaire utilisé des dizaines d’années contre la cécité des rivières — onchocercose — puis plus récemment contre la gale, constituerait « une alternative thérapeutique efficace dans 95% des cas ». De quoi en finir une bonne fois pour toute avec la résistance de ces insupportables bestioles. Les chercheurs de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’INSERM ont conduit une étude auprès de 812 enfants infestés. Ils ont comparé l’action de l’ivermectine (traitement oral) à celle d’un traitement anti-poux classique, constitué d’une lotion à base de malathion.

Olivier Chosidow, coordonnateur de l’étude, souligne ainsi que 15 jours après le début d’un traitement basé sur deux prises orales d’ivermectine à une semaine d’intervalle, 95% des sujets étaient débarrassés de leurs poux. Le traitement classique seul, n’a pas permis de dépasser 85% de résultats. Cette option serait donc particulièrement valable « lorsque les traitements classiques contre les poux ne fonctionnent pas ».


Kanalreunion.com