Santé vie pratique

Du nouveau dans le traitement de la DMLA

Destination santé

Témoignages.re / 27 octobre 2009

Stopper l’évolution de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), et prévenir la cécité ? Pour y parvenir, des médecins de l’hôpital Hadassah à Jérusalem ont utilisé des cellules souches embryonnaires sur un modèle animal. La DMLA est une affection de la rétine, la membrane présente sur la face interne du globe oculaire. Non traitée, elle entraîne la cécité. A Jérusalem, des cellules visuelles dérivées de cellules souches humaines ont été greffées chez l’animal. Et l’expérience a été couronnée de succès, puisque la détérioration rétinienne a été stoppée.

Les chercheurs ont également mis au point le protocole qui permet de provoquer une différenciation adéquate des cellules souches : celle qui mène à des cellules fonctionnelles proches de l’épithélium pigmentaire de la rétine. La nicotinamide (vitamine b3) et le facteur de croissance activine A stimulent cette différentiation. Les essais cliniques sur l’homme cibleront la forme atrophique de la maladie, contre laquelle il n’existe actuellement pas de traitement.


Kanalreunion.com