Santé vie pratique

Dysfonction érectile : le traitement qui fond dans la bouche

Destination santé

Témoignages.re / 18 janvier 2011

Ils seraient près de 2,4 millions d’hommes en France à souffrir de dysfonction érectile. Et pourtant, seulement 360.000 à 480.000, soit 15% à 20% d’entre eux, bénéficient d’un traitement ! Les troubles de l’érection seraient-ils inaccessibles ? Ils sont plutôt encore frappés de tabou...

Les “pannes” épisodiques, pas davantage que l’incapacité régulière à avoir des rapports satisfaisants — ce que le grand public appelle « l’impuissance » — ne relèvent pourtant pas seulement de causes psychologiques. Elles peuvent aussi être physiologiques, la dysfonction érectile pouvant n’être que le premier signe d’une maladie cardiovasculaire. Les problèmes d’érection affectent l’estime de soi, et aussi les relations au sein du couple. Autant de bonnes raisons pour en parler à son médecin.

Car depuis des années maintenant, des traitements existent. En 2008, près de 600.000 patients ont ainsi été pris en charge avec succès par leur médecin généraliste. Au premier plan, les fameux IPDE5 (inhibiteurs de la phosphodiesterase 5), parmi lesquels le Cialis®, le Viagra® et le Levitra®, Aujourd’hui, il existe une nouvelle forme pour ce dernier : plus besoin d’avaler un cachet avec un verre d’eau, il suffit de laisser une pastille au goût mentholé fondre dans la bouche. Parfois plus pratique...

La crainte des effets secondaires, la peur de parler, le coût des traitements sont autant de freins à la décision. Ce sont eux, souvent, qui empêchent les hommes de consulter. Pourtant, la sécurité de ces médicaments est démontrée lorsqu’ils sont utilisés sous contrôle médical : hormis quelques contre-indications bien connues de votre médecin, vous ne courez aucun risque. Quant au coût, signalons que le prix du Levitra® a diminué de moitié en mai 2010.


Kanalreunion.com