Santé vie pratique

Endurance : doucement sur les vitamines…

Destination santé

Témoignages.re / 13 mars 2014

Une vitamine et ça repart… au ralenti ! Selon des chercheurs norvégiens, les sportifs d’endurance devraient éviter les fortes supplémentations en vitamine C (à partir de 1000mg par jour). Mais aussi en vitamine E (235 mg). Elles freineraient leur progression.

Le Dr Goran Paulsen et son équipe de la Norwegian School of Sport Sciences ont suivi 54 coureurs à pied. Ils devaient suivre un programme d’entraînement en endurance sur 11 semaines, à raison de 3 à 4 séances hebdomadaires. Chacun des sportifs recevait une supplémentation en vitamines C et E ou un placebo. Ce travail s’est aussi déroulé en double aveugle, ce qui signifie que les médecins comme les participants ne savaient pas qui prenait le traitement actif ou le placebo.

« Nos résultats montrent que la supplémentation en vitamines C et E ralentirait les capacités d’endurance », explique le Dr Paulsen. En tout cas, lorsqu’elle était absorbée aux doses quotidiennes de respectivement 1000mg et 235mg. « De forts dosages en vitamines C et E, que nous retrouvons très couramment dans des compléments alimentaires, doivent être utilisés avec prudence », conclut Paulsen. « Particulièrement par les sportifs d’endurance ».

 Agence Destination Santé 


Kanalreunion.com