Santé vie pratique

Epilation et ados : le dermato comme allié

Destination santé

Témoignages.re / 2 juin 2012

Votre fille est-elle trop jeune pour se faire épiler ? Cette question, vous vous la posez depuis qu’elle se plaint d’une pilosité naissante. Et si le dermatologue vous apportait des réponses ? « Il convient de ne pas commencer les épilations trop jeune », prévient le Dr Catherine Gaucher, dermatologue à Paris. « En effet, la peau des enfants ou des jeunes adolescentes est plus fine et donc plus facilement irritable. Sauf si, bien entendu, une pilosité pré-pubère provoque un handicap psychologique ».

« Chaque jeune fille est unique », poursuit notre spécialiste. « Il n’y a donc pas d’âge pré-requis pour se faire épiler. En moyenne, vers 14 ou 15 ans, une ado connaît son stade pileux définitif. Elle pourra donc commencer à s’épiler. En fait, une consultation auprès d’un dermatologue permettra d’obtenir toutes les réponses ». Cet avis est partagé par le Dr Marie-Pascale Bouyx, qui exerce à Angers. « Il est très important que ces jeunes filles viennent nous voir accompagnées de leur maman. C’est elle qui doit amener l’adolescente à consulter ».
Enfin, au cours de cette consultation, le médecin peut également être amené à suspecter un éventuel trouble endocrinien.

Quelle technique utiliser ? « Tout dépend du type de peau et de poil », explique le Dr Gaucher. « S’il ne s’agit que d’un petit duvet, pas besoin d’épiler. Une simple décoloration suffit. Ensuite, la jeune fille a le choix entre la cire et le laser ». Et le rasoir ? « Quelle que soit la situation, il est déconseillé, car il favorise la repousse ». Quant à l’épilation au laser, « elle est moins traumatisante que l’épilation à la cire », complète Marie-Pascale Bouyx. « Il est toutefois préférable de ne recourir à cette technique qu’après la puberté, lorsque le poil est mature ».


Kanalreunion.com