Santé vie pratique

FIV et café, des amours difficiles

Destination santé

Témoignages.re / 28 juillet 2012

Vous appréciez le café au point d’en boire au moins cinq tasses par jour ? Sachez que si vous devez être prise en charge dans le cadre d’une fécondation in vitro (FIV), vos chances de réussite en seront diminuées de… moitié ! C’est ce qu’affirment des chercheurs danois, qui comparent très sérieusement les effets du café « à ceux de la cigarette ». Uniquement dans le domaine de la fertilité. Ouf…

Cette étude a été menée par le Dr Ulrik Schiøler Kesmodel, qui pratique dans un centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) de l’Université de Aarhus, au Danemark. Elle a concerné 4.000 femmes prises en charge dans le cadre d’un processus de fécondation in vitro “classique” ou par injection directe du spermatozoïde dans le cytoplasme de l’ovocyte (ICSI). Parallèlement, les participantes ont été interrogées sur les quantités de café qu’elles absorbaient par jour, dès le début de leur prise en charge médicale.

Résultat : à partir d’une consommation quotidienne de cinq tasses de café, les femmes ont vu leurs chances d’entamer une grossesse diminuer de 50%. Quant à la probabilité de parvenir au terme, elle a également été réduite de 40% ! Malgré ces chiffres inquiétants, les auteurs se veulent rassurants pour les consommatrices plus modérées : « Au-dessous de cinq tasses, aucune relation entre la consommation de café et le taux de fécondation ou de succès n’est observé », explique ainsi le Dr Schiøler Kesmodel.

©Agence de Presse Destination Santé-2012


Kanalreunion.com