Santé vie pratique

Gare aux “Machomobiles”…

Destination santé

Témoignages.re / 9 juillet 2010

Plus un homme est macho, plus il est susceptible de… prendre des risques au volant. Ce résultat — très sérieux mais peu surprenant — ressort d’une étude canadienne. Agressivité, vitesse : l’affirmation de la virilité passerait pour certains, par leur bolide…

« Rattrapez cette voiture ! » C’est la seule instruction qu’ont reçu les 22 hommes placés à bord d’un simulateur de conduite. Résultat, les plus machos ont pris davantage de risques — excès de vitesse… — pour être les premiers au terme de cette course folle. Mais au fait, qu’est-ce qu’un macho ? En 2004, une étude américaine a dressé un inventaire des critères permettant d’identifier le mâle, le vrai. « Pleurer, c’est pour les faibles » ou encore « les hommes sont plus intelligents que les femmes » font partie de cette liste peu glorieuse...

« Nous savions que l’hyper masculinité pouvait conduire à une exacerbation de l’agressivité », explique Julie Langlois, étudiante en psychologie à l’Université de Montréal. « Certains peuvent, en plus, développer une passion pour leur voiture et celle-ci peut virer à l’obsession. Ils y voient comme un prolongement d’eux-mêmes (…) et peuvent devenir agressifs si on les klaxonne ou qu’on leur refuse une priorité ».

Le plus grave est que ces machos-là oublient facilement les règles de conduite, devenant des dangers pour eux-mêmes… et pour les autres. Les misogynes stigmatisent volontiers les “femmes au volant…”. Ils vont devoir faire désormais avec les “machos au volant…”. Enfin, la parité !


Kanalreunion.com