Santé vie pratique

Grippe : RAS en France, inquiétudes au Royaume-Uni…

Destination santé

Témoignages.re / 31 décembre 2010

Sur le front de l’activité grippale, le calme plat règne toujours en France. « Le nombre de cas augmente peu à peu mais l’impact reste très modeste », expliquent les Groupes régionaux d’Observation de la Grippe (GROG). En revanche, un début d’agitation semble gagner le Royaume-Uni… Tout a démarré le 9 décembre. Dans son point épidémiologique hebdomadaire, la Health Protection Agency (HPA) — l’équivalent britannique de l’AFSSaPS — a rapporté ce jour-là, avoir constaté 10 décès « en lien avec une infection grippale » au cours des 12 semaines précédentes. Précision : aucune des 5 victimes pour lesquelles cette information était disponible n’avait été vaccinée.

A/H1N1 2009, A/H3N2, B… Quels sont les virus en cause ? « Le Royaume-Uni a effectivement rapporté des cas de grippe dont certains mortels », nous a expliqué Gregory Härtl, porte-parole de l’OMS. « Les virus A/H1N1 et B seraient principalement en cause ».Tout cela reste à confirmer. L’OMS devrait d’ailleurs publier prochainement un rapport.

Il est encore temps de se vacciner

En attendant, le Dr Vincent Enouf, du Centre national de la Grippe (Institut Pasteur de Paris) précise « qu’il est encore très difficile de tirer des conclusions sur ces cas. D’autant qu’au Royaume-Uni, comme en Espagne où des décès sont aussi rapportés, les épidémies ne sont pas lancées ». Rappelons également que la grippe est une maladie potentiellement mortelle, y compris en dehors de tout contexte pandémique. A tel point que 250.000 à 500.000 patients en meurent chaque année dans le monde, d’après l’OMS. Le Dr Enouf ajoute cependant, « qu’il est encore temps de se faire vacciner ». A condition de ne pas perdre de temps… Le froid pourrait en effet précipiter les événements. « Dans un tel climat, le virus survit plus longtemps. Sa vitesse de propagation est alors augmentée », insiste-t-il en effet.


Kanalreunion.com