Santé vie pratique

Hamster insomniaque, dépression assurée

Destination santé

Témoignages.re / 20 janvier 2011

Dormir dans une obscurité totale, voilà qui serait important. Tant pour le sommeil… que pour la santé mentale. Cette observation, en tout cas, vaut pour les hamsters de Sibérie. Une équipe américaine a constaté qu’une lumière, même de faible intensité, perturbait le métabolisme cérébral de ces rongeurs.

Dans la nuit, une faible luminosité provoquerait chez ces derniers des modifications de l’hippocampe. C’est la conclusion d’une étude menée à l’Université d’Etat de l’Ohio. La moitié des animaux étudiés a été placée dans une obscurité totale, pour y dormir 8 heures d’affilée, les autres animaux se voyant imposer une lumière de 5 lux. C’est une source lumineuse équivalente à celle d’une télévision allumée, dans une pièce par ailleurs plongée dans le noir. Résultat, les hamsters du second groupe ont présenté davantage de symptômes de dépression...

Des changements observés au niveau de leur hippocampe seraient liés à une altération de la production de mélatonine. Laquelle, on le sait, dépend en grande partie de l’obscurité. Ces résultats complètent ceux de précédentes études. L’une d’elles avait montré qu’une lumière à la fois intense et constante, pendant la nuit, provoquait l’apparition de troubles dépressifs chez la souris. Une autre a également fait ressortir une prise de poids, dans ces mêmes conditions.


Kanalreunion.com