Santé vie pratique

Harcèlement au travail : rassemblez vos preuves et parlez-en au médecin du travail

Témoignages.re / 3 mai 2012

Si vous êtes harcelé, vous devez être en mesure d’apporter des preuves qui montrent des agissements répétés et une dégradation de vos conditions de travail.
Demandez aux témoins présents dans l’entreprise de vous apporter des témoignages s’ils sont disposés à le faire. Il est possible que vous ayez du mal à en obtenir. N’oubliez pas que vos collègues se mettent eux-mêmes en danger en apportant leur témoignage. Outre les témoignages, les preuves peuvent être des courriers, des e-mails qui montrent des consignes contradictoires, un manque de consignes, des tâches dépourvues de sens, des critiques répétées, des insultes, des humiliations, une privation ou un surcroît de travail... Les enregistrements ne sont pas considérés comme des preuves valables.
Parlez-en au médecin du Travail : son rôle est d’améliorer globalement les conditions de travail, notamment en ce qui concerne l’appréciation de la charge mentale et l’organisation du travail. Il doit protéger les salariés contre les nuisances. La loi stipule qu’il doit : « éviter l’altération de la santé du fait du travail ». Il en a les moyens puisque ses avis doivent être pris en compte par le chef d’entreprise. Une fois ces préconisations émises, le chef d’entreprise ne peut plus prétendre ignorer la situation, ce qui peut le mener face à la justice.

Victor


Kanalreunion.com