Santé vie pratique

Informations nutritionnelles : les Français saturent

Témoignages.re / 30 juin 2010

Oligo-éléments par-ci, antioxydants par-là, calcium bon pour les os, oméga-3 pour les artères… Nos concitoyens connaissent-ils vraiment les nutriments et micro-nutriments ? Pour répondre à cette question, l’Institut TNS-Sofres a réalisé Nutriscope auprès d’un échantillon de 1.020 personnes, représentatif de la population française de 15 ans et plus. Elles ont été interrogées en face-à-face entre les 5 et 10 mai derniers.

Les résultats ne manquent pas de piment. « Ils mettent en évidence une connaissance très superficielle des Français en matière d’ingrédients nutritionnels », explique Pascale Grelot-Girard, directrice de département au sein de l’unité Consumer de TNS Sofres. Illustration avec le terme lipide : « plus de 90% de la population en a entendu parler. Mais lorsque l’on va plus loin, 39% des personnes interrogées ne mettent rien derrière ce mot ». Il en va de même pour les glucides, qui constituent manifestement un vrai mystère pour un Français sur cinq !

Et que dire des sels minéraux, des acides gras et autres polyphénols ? Les Français en ont bien « entendu parler ». Mais une infime minorité se montre capable de les définir ou de les associer à un aliment. C’est ainsi qu’un sondé sur quatre déclare ignorer où trouver des acides gras oméga 3. La proportion grimpe même à un sur deux pour la famille des antioxydants.

Comment expliquer cette méconnaissance ? Pascale Grelot-Girard n’y va pas par quatre chemins : « Les Français sont submergés d’appellations complexes et d’une prolifération d’informations très diverses. Au final, ils saturent ». Et pour avoir des informations sur les aliments, impossible de compter sur les étiquettes. Elles sont lues par à peine un consommateur sur deux (44%), et jugées surtout, bien trop « compliquées à déchiffrer »… Une vraie mise en garde à l’encontre des industriels, qui s’abritent trop souvent derrière un rideau de fumée pseudo-scientifique.


Kanalreunion.com