Santé vie pratique

Jane Seymour, une femme de cœur contre l’AVC

Témoignages.re / 6 avril 2011

L’actrice anglo-américaine Jane Seymour s’engage en faveur de l’initiative One MissionOne Million, Au cœur de l’AVC, qui vise à lutter contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC) liés à la fibrillation auriculaire (FA). « Je ne suis pas le Dr Quinn », prend-elle soin de préciser avec humour, faisant référence à l’un des personnages qu’elle a incarnés. « Je m’engage en tant que fille de malade ».

« Un jour », explique-t-elle, « un médecin a posé le diagnostic de fibrillation auriculaire chez ma mère, alors âgée de 70 ans ». En soi, ce n’est pas exceptionnel, puisque c’est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. A titre d’exemple, il concernerait plus de 750.000 malades en France. « Nous redoutions qu’elle ne subisse un AVC… ce qu’elle fit 20 ans plus tard. Elle avait alors 92 ans. Ensuite, ce fut un vrai cauchemar jusqu’à son décès, qui est survenu seulement 7 mois après ».

Pour ces raisons très personnelles, l’actrice « sait combien l’AVC est invalidant et épouvantable. Il est urgent que le grand public connaisse la fibrillation auriculaire et surtout son lien avec l’AVC ». Le besoin d’information semble réel. C’est en effet ce que confirme une étude menée dans 12 pays auprès de 3.700 patients et leurs médecins. C’est simple, la moitié des malades n’avaient pas conscience qu’ils étaient exposés à un risque d’AVC ! Et comme le souligne Eve Knight, présidente de l’association AntiCoagulation Europe (ACE), l’étude « a aussi confirmé qu’une meilleure information des patients permettait de soulager leur inquiétude, et de réduire la charge émotionnelle (qui lui est) associée. Avec au final un impact positif sur leur qualité de vie ».

Dans le cadre de l’initiative accompagnée par Jane Seymour, le grand public est directement sollicité. Sur le site www.aucoeurdelavc.fr, il est en effet appelé à voter pour l’un des 184 projets en lice. Proposés par des patients et des professionnels de santé dans 36 pays, ils abordent toutes sortes d’activités. Création de sites internet, de programmes de dépistage, de groupes de patients… tous visent à favoriser la prise de conscience. Alors, c’est simple, « votez », insiste Jane Seymour. Pour cela une adresse : www.aucoeurdelavc.fr


Kanalreunion.com