Santé vie pratique

Jeux vidéo : la violence dans la tête ?

Destination santé

Témoignages.re / 10 décembre 2011

L’impact des jeux vidéo violents sur l’agressivité des adolescents suscite de vifs débats, depuis plusieurs années déjà. Or, selon une étude américaine, le fait de jouer régulièrement à des jeux violents affecterait la zone cérébrale liée à la gestion des émotions. Et cela pourrait expliquer l’apparition et le développement de comportements violents.

La pratique régulière de certains jeux de tir, réalistes et violents, aurait un effet direct sur le cortex frontal des joueurs. Cette zone gère à la fois les émotions et l’agressivité. Agés de 18 à 29 ans, 22 hommes jeunes et en bonne santé ont été sélectionnés par l’équipe de Yang Wang, du département de radiologie et d’imagerie de l’Université d’Indianapolis, dans l’Indiana. Un premier groupe devait jouer à un jeu vidéo de tir pendant 10 heures, réparties sur 8 jours. La semaine suivante, ils ont dû s’abstenir de toucher à leur console. Les membres du second groupe, quant à eux, n’ont pratiqué aucun jeu vidéo pendant 15 jours.

Chaque participant a été soumis à plusieurs examens d’Imagerie par Résonance magnétique (IRM), avant et après le test. Ils ont également répondu à des tests psychologiques visant à évaluer leurs émotions. Après une semaine, « les hommes du premier groupe présentaient une activité cérébrale diminuée au niveau du lobe frontal inférieur gauche ». Selon les auteurs, « ces résultats indiqueraient que les jeux vidéo violents ont un effet à long terme sur le fonctionnement cérébral des joueurs ».


Kanalreunion.com