Santé vie pratique

L’automédication gagne du terrain

Destination santé

Témoignages.re / 20 novembre 2012

Se soigner de manière autonome, sans devoir nécessairement passer par la case médecin, voilà une tendance qui prend de l’ampleur en France. Et selon une étude réalisée par IFOP/Biogaran, c’est bien utile contre les « petits maux du quotidien ».

JPEG - 16 ko

L’automédication repose sur l’utilisation de médicaments comme les autres, mais qui ne sont pas prescrits pas un médecin. Pour soigner leurs petits maux comme le mal de tête ou le rhume, 37% des Français se tournent d’abord… vers leur armoire à pharmacie. Un gros tiers (35%) choisit de consulter le médecin, et 29% s’en remettent au conseil de leur pharmacien. Pour 79% des Français, le choix de l’automédication permet de se soigner plus rapidement, de se sentir plus libre (58%) et de se prendre en charge plus efficacement (58%).

Selon cette étude, les sondés sont conscients des risques liés à cette pratique. Ils évoquent surtout celui d’une utilisation mal appropriée (30%) ou encore d’un surdosage (24%) médicamenteux. Ces résultats démontrent l’intérêt de développer des conditionnements indiquant clairement les indications et la posologie.

Pour 9 sur Français sur 10, les médicaments reviennent trop chers. L’automédication leur paraît donc intéressante pour limiter ses dépenses. Logiquement, 63% des sondés acceptent les médicaments génériques sur conseil de leur pharmacien, et les considèrent à la fois de qualité (75%), efficaces (80%) et donc utiles (79%) dans le cadre de l’automédication.

©Agence de Presse Destination Santé-2012


Kanalreunion.com