Santé vie pratique

L’électronique pollue notre sommeil

Destination Santé

Témoignages.re / 16 février 2015

Ordinateurs, tablettes, téléphones mobiles, consoles de jeux, télévision : autant d’appareils qui perturbent le sommeil selon une étude réalisée à Bergen.

Le Dr Mari Hising et son équipe de Bergen [1] (Norvège) ont travaillé à partir de l’étude épidémiologique baptisée Norwagian youth@hordaland Study et réalisée en 2012. Au total, 10 000 jeunes de 16 à 19 ans ont participé à ce travail. Ils ont été interrogés sur leur rapport aux objets électroniques : PC, tablettes, téléphones mobiles, consoles de jeux, télévision. Qu’utilisent-ils le plus ? Combien de temps et à quelles périodes de la journée ? En parallèle, ils ont également répondu à des questions portant sur leur sommeil. En termes de qualité et de quantité.

Il ressort de ce travail que les consoles de jeux sont populaires chez les jeunes garçons. Tandis que les filles passent plus de temps sur leur smartphone et sur leur PC, pour écouter de la musique ou pour discuter sur les réseaux sociaux. Au niveau du sommeil, ces jeunes rapportent avoir besoin en moyenne de 8 à 9 heures par nuit. Un cap que peu atteignent… Et pour cause : celles et ceux qui consacrent plus de 2 heures par jour à envoyer des mails ou à tchatter sont trois fois plus nombreux à dormir moins de 5 heures par nuit que ceux qui y passent moins de temps ! Les chercheurs montrent que l’utilisation des appareils électroniques en cours de journée tend à allonger la période d’endormissement.

Ces produits stimuleraient le système nerveux. Sans compter que la luminosité qu’ils émettent pourrait interférer et dérégler notre horloge biologique, calée sur le système nuit-jour. En conclusion, les chercheurs insistent essentiellement sur le fait de chasser les écrans de la chambre. Que ce soit la tablette, le smartphone ou la télévision bien sûr.

© Agence Destination Santé

[1British Medical Journal, 2 février 2015


Kanalreunion.com