Santé vie pratique

L’hygiène de vie, c’est bien aussi pour le sexe…

Destination santé

Témoignages.re / 29 janvier 2010

Sédentarité et tabagisme, figurez-vous, augmenteraient le risque de dysfonction érectile. Voilà donc une raison supplémentaire de bien soigner son hygiène de vie ! « Les médicaments, c’est bien, mais il y a des échecs et des effets secondaires. Sans parler de leur coût et de leurs inconvénients en matière de spontanéité », rappelle le Pr Muammer Kendirci. Urologue-andrologue à Istanbul en Turquie, il s’est penché sur l’intérêt de l’exercice physique et du sevrage tabagique… dans le traitement de la dysfonction érectile (DE).

Chez des hommes inactifs ou faiblement actifs (c’est-à-dire pratiquant moins de 2 heures et demi d’activité physique par semaine), l’augmentation du risque de DE peut atteindre 43% à 61%. Or, c’est avéré, l’exercice physique fait baisser les facteurs de risque : diabète, hypertension. Bien plus, il exerce également un effet intrinsèque, en améliorant la circulation sanguine. Laquelle est évidemment nécessaire à une érection de qualité.

Le tabagisme aussi est un sujet d’importance. La probabilité pour un fumeur de présenter une DE est multipliée par deux, en comparaison d’un non-fumeur. Le risque est d’ailleurs proportionnel au nombre de cigarettes fumées… mais diminue avec l’arrêt du tabac. « Mieux vaut arrêter tôt, avant que ne surviennent les changements vasculaires responsables du trouble », prévient le Pr Kendirci. Alors Messieurs, si vous voulez continuer à profiter de la vie et de l’amour… ne prenez pas la taffe de trop !


Kanalreunion.com