Santé vie pratique

L’île perdue ?

Le coin de ...

Témoignages.re / 16 février 2010

Au sens propre, comme au sens figuré, Haïti est un pays dévasté. Comment se peut-il qu’autant de malheurs aient pu s’abattre sur une si toute petite île ? Quand je dis malheurs, celui du mardi 12 janvier 2010 n’est que la goutte qui a fait déborder le vase déjà bien plein. Certes, personne n’ignore que lorsque deux plaques tectoniques recommencent à bouger, après plusieurs années de sommeil, cela peut provoquer un tremblement comme celui de ce mois de janvier. Néanmoins, il en est autrement de la situation, que dis-je, de l’état de cette nation. Les secousses sismiques du XVIIIème et du XIXème siècle ont accompagné cette nation vers sa lente et irrésistible descente aux enfers. Si personne ne peut porter le poids de la responsabilité de telles catastrophes naturelles, il n’en est pas de même concernant la situation politique, économique et sociale de l’île. Et la question reste posée. Qui portera la responsabilité de la faillite de cette nation ? Au fil des décennies, changements politiques après changements politiques, endettements après endettements, exploitations après exploitations, Haïti voit ses enfants en arriver à manger des “galettes de boue”. Condamnés par la pauvreté à subir les tremblements de terre comme les cyclones. Ne faudra-t-il pas tôt ou tard rendre des comptes pour laver l’honneur et la dignité des plus pauvres ? Qui leur fera justice ? L’avenir, je le crois, devient de plus en plus incertain pour ce petit bout de terre des Caraïbes...

... Rémy Massain


Kanalreunion.com