Santé vie pratique

L’otite, une récidiviste de la petite enfance

Destination santé

Témoignages.re / 25 septembre 2009

Il est irritable, il se tire ou se frotte les oreilles ? Et si c’était une otite ? Voilà en effet l’une des maladies les plus courantes de la petite enfance. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une otite moyenne, ainsi dénommée parce qu’elle touche l’oreille… moyenne. En un coup d’œil dans le canal auditif, votre médecin établira le diagnostic. Si du liquide “stagne” dans l’oreille, il vous parlera d’otite séreuse. « Cette affection est très fréquente » souligne le Dr Vincent Couloigner (Hôpital Necker – Paris). Ses chiffres d’ailleurs, sont éloquents : « environ 50% des enfants ont eu au moins une otite séreuse avant l’âge d’un an, 60% avant l’âge de 2 ans et 90% avant 4 ans », a-t-il en effet précisé.

Caractérisée par une obstruction de la trompe d’Eustache, l’otite séreuse est en général d’origine bactérienne. « Elle est le plus souvent la conséquence d’une rhinopharyngite », enchaîne-t-il avant de pointer d’autres facteurs de risque comme la « fréquentation d’une crèche » et le « tabagisme passif ».

La prise en charge repose logiquement sur l’éviction de ces facteurs de risques. Sur le plan thérapeutique, des antibiotiques sont souvent prescrits. Le traitement doit être suivi jusqu’à son terme, même si les symptômes ou les douleurs ont disparu après quelques jours. Des corticostéroïdes oraux et/ou locaux (par pulvérisations nasales) peuvent y être associés. N’hésitez pas à consulter votre médecin, surtout si votre petit a des otites récidivantes. Il vous rassurera, en vous rappelant qu’elles « disparaissent habituellement avec la maturation du système immunitaire, vers l’âge de 4-5 ans ».


Kanalreunion.com