Santé vie pratique

La solitude du chef d’entreprise ?

TPE-PME et perspectives

Témoignages.re / 1er juillet 2010

Traiter ce thème apparait comme une évidence dans une période où l’entreprise et ses dirigeants doivent faire face à une Crise sans précédent doublée d’un nécessaire renforcement du dialogue social.
En effet, la crise économique et financière n’a pas épargné La Réunion qui doit faire face à des répercussions dramatiques sur le tourisme (-21%), le BTP (-30%), l’automobile (-30%), l’emploi (chômage +107%) et la consommation des ménages PILIERS de son économie.
De nombreuses TPE/PME sont fragilisées et se retrouvent précarisées principalement à cause d’un manque d’activité et de trésorerie accompagné d’un durcissement de l’accessibilité aux financements bancaires.

Quelles sont les solutions à mes problèmes ?
C’est bien souvent le soir venu, après le départ du dernier salarié, que l’entrepreneur se retrouve parfois face à cette étrange solitude qui l’envahi, confronté à ces moments où :

- des problèmes majeurs doivent être réglés,

- des impasses importantes traversées,

- des enjeux de taille affrontés.
En somme, il doit trouver une issue acceptable qui n’affecte ni l’activité, ni ne nuise au développement de l’entreprise.
A l’image de la pleine lune qui éclaire la ville dont l’activité économique est partiellement en sommeil, l’entrepreneur devra être suffisamment éclairé pour prendre les bonnes décisions sans pour autant avoir en main toute l’information, seul à risquer de se tromper, seul à devoir assumer une éventuelle erreur.
Même épaulé d’une équipe et de salariés, il est fréquent qu’un entrepreneur ressente profondément cette étrange solitude :
- Car décider, c’est se risquer tout entier
- C’est prendre seul des décisions qui engagent l’avenir des salariés et de l’entreprise comme en témoigne fréquemment l’actualité.

Mais qu’est-ce qu’au fond “pouvoir décider” ?
C’est faire preuve de maîtrise de soi, prudence, justice et courage en toute humilité afin de réaliser et servir le dessein de l’entreprise.
L’exercice est d’autant plus délicat en période de crise économique et financière où il faut beaucoup de courage pour maintenir le cap contre les critiques qui surgissent, les doutes intérieurs qui assaillent et les divisions en interne qui menacent.
On voit bien ici se dessiner la notion du Leadership, mais un leadership authentique* synonyme de cohérence, constance et équilibre propice à la confiance et à l’adhésion du collectif.

“Le projet d’entreprise” garant de l’action éclairée
Pourtant, cette solitude n’est pas de l’isolement à proprement parler, mais devrait plutôt être considérée comme un temps privilégié de réflexion, de planification et d’évaluation.
En effet, le leader est un rêveur dont la vision donnera lieu à une mission qui sera ensuite traduite en actions déclinées à l’échelle et au service de l’entreprise et par conséquent du collectif qu’elle représente.
Il devra donc impérativement “voir loin” et jalonner ses actions, pour atteindre ses objectifs stratégiques car c’est bien en construisant son projet qu’il donnera du sens à l’action, et responsabilisera ses équipes.
Quand bien même l’horizon à atteindre peut parfois rester incertain, c’est bien le sens donné à l’action et la motivation du collectif qui permettra à l’entreprise de surmonter les difficultés.

Les enjeux pour l’entreprise
Ils sont de taille et se joueront aussi bien en interne qu’en externe puisqu’il lui faudra veiller à :

- Rassembler son collectif autour d’un projet commun : celui de l’entreprise

- Renforcer l’identité de groupe et par conséquent la communication interne

- Définir un positionnement marché

- Acquérir un avantage distinctif durablement défendable

- Penser globalement

- Agir localement
Il n’est d’ailleurs pas anecdotique ici de souligner le rôle de la communication interne.
Celui-ci n’est-il pas de relier les différentes activités de l’entreprise et par conséquent de permettre à chacun de prendre conscience de son appartenance à un ensemble cohérent et du rôle spécifique qui est le sien !*
En externe, il sera essentiel pour l’entrepreneur de rompre son isolement en veillant à constituer un réseau d’échanges structurés.

Les pistes pour constituer son premier réseau
Elles sont de plus en plus nombreuses et s’orientent avec la crise vers la mutualisation de moyens et de compétences.
On citera notamment :

- Adhérer aux clubs de créateurs d’entreprise

- Fréquenter les nombreux salons dédiés aux entrepreneurs

- Privilégier les colloques, ateliers, petits-déjeuners professionnels

- Prendre un coach

- Participer aux soirées dédiées aux entrepreneurs

- Rencontrer des experts

- S’approprier et utiliser les nouveaux outils liés aux Technologies de l’Information et de la Communication : construire un blog, éditer une newsletter mensuellement… utiliser le networking (Viadéo, Linkedln…)

- Se faire parrainer

- Adhérer à un syndicat patronal

Parmi les exemples cités, l’adhésion à un syndicat professionnel fait partie de ces moments privilégiés qui permettront :

- De lier plus facilement connaissance,

- De trouver des partenaires ou personnes aux compétences complémentaires

- D’ouvrir à des écosystèmes complémentaires : banques, investisseurs, organismes sociaux, associations
Et certainement d’échanger et de réaliser que les interrogations auxquelles l’entrepreneur se retrouve confronté sont également vécues par ses homologues et qu’ensemble, il est possible de trouver des solutions.

La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises de La Réunion s’inscrit résolument dans cette dynamique de réseau et d’échanges en proposant parmi ses actions : D’Accompagner, de Défendre et de Représenter les TPE PME
Consciente que les enjeux capitaux de la période que nous vivons résideront dans la faculté des entreprises et des Hommes à continuer à créer de la Valeur Ajoutée et de l’activité, la CGPME Réunion œuvre activement afin de rompre l’isolement du chef d’entreprise en favorisant l’émergence des réseaux d’entreprises.
Plus que jamais, elle souhaite et s’engage à : Nourrir la volonté d’entreprendre des acteurs du territoire pour un développement endogène.

Christine Niox-Château,
Chargée de communication CGPME Réunion


Kanalreunion.com