Santé vie pratique

Le 24 mai, montrez votre peau…

Destination santé

Témoignages.re / 21 mai 2012

La quatorzième Journée nationale de prévention et de dépistage anonyme et gratuit des cancers de la peau se déroulera le 24 mai prochain. « L’objectif est de sensibiliser la population, qui pourra se rendre dans des lieux mis à disposition par les mairies », explique le Dr Luc Sulimovic, président du Syndicat national des dermatologues et vénérologues français (SNDV). « Cette journée a amplement prouvé son utilité. En 14 ans, nous avons en effet dépisté plus de 2.200 lésions cancéreuses ». Cette année, les dermatologues vont s’attacher à informer les populations à risque, au premier rang desquelles figurent les agriculteurs. « De manière générale, nous cherchons à sensibiliser toutes les personnes qui travaillent à l’extérieur », insiste-t-il.

Cet examen soigneux de la peau, pratiqué par des spécialistes, permettra de rechercher le moindre signe suspect. Comme la présence d’une kératose actinique qui se traduit par une petite zone rouge, squameuse, rugueuse au toucher et persistante. Ces lésions « siègent en général sur les zones découvertes exposées au soleil : le visage, les mains, les avant-bras, le décolleté chez les femmes et le crâne chez les hommes ». La kératose actinique concerne notamment les sujets à peau claire. C’est un marqueur du risque de cancer de la peau lié au soleil. Car en effet, « la kératose actinique peut se transformer en lésion cancéreuse. Elle est un véritable signe d’alarme ». Et d’après notre spécialiste, « elle est l’une des premières causes de consultations dermatologiques ».

Selon la Société française de dermatologie, « La kératose actinique est le reflet direct d’une exposition solaire excessive et répétée, et marque ainsi directement le risque d’apparition de cancer de la peau, en particulier du type carcinome spino-cellulaire ». Ce risque est d’autant plus grand que le nombre et la surface des lésions sont élevés. Elle indique également que les capacités de la peau à réparer les dégâts causés par une exposition répétée au soleil sont dépassées ; c’est pourquoi le risque de la voir apparaître augmente nettement après 50 ans. Le diagnostic de kératose actinique impose la mise en place d’une surveillance dermatologique régulière. Pour tout savoir sur la Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, consultez le site www.dermatos.fr

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com