Santé vie pratique

Le psoriasis face caméra !

Destination santé

Témoignages.re / 29 décembre 2010

« Le psoriasis occupe 100% de ma vie. Le reste n’arrive pas à prendre autant d’importance. Je ne vis que par ça, qu’à travers ça ». Les mots d’Aurélie traduisent à eux seuls le désarroi des malades qui souffrent de cette maladie de la peau qui affecte directement 2 millions de Français… L’Association pour la Lutte contre le Psoriasis (APLCP) a filmé l’intégralité d’une journée de quatre patients : Aurélie, Cédric, Fanny et Roberte. Quatre témoignages vivants, saisissants, qui illustrent l’impact psychologique du psoriasis au quotidien.

« Je me suis interdit de faire des compétitions de gymnastique car je ne voulais plus montrer mes plaques au public », révèle Cédric, 27 ans. « Pendant un an, mon compagnon ne m’a jamais vue nue en pleine lumière. Je ne gérais pas mon psoriasis, je voulais être seule », confie Aurélie. Quant à la jeune vie amoureuse de Fanny, 18 ans, elle s’est aussi trouvée bouleversée. « J’ai toujours arrêté mes histoires au moment où je parlais de ma maladie », explique-t-elle à la caméra.

Ses conséquences, toutefois, vont bien au-delà de la sphère privée. Roberte a ainsi été blessée durant sa vie professionnelle. Dès les premières manifestations du psoriasis, elle a senti le changement des regards qui se portaient sur elle. Certains parents par exemple, refusaient de serrer la main de cette conseillère d’orientation. « Ils mettaient leurs mains dans les poches. Eh bien, ça fait mal ». La stigmatisation et le rejet bien sûr, ne sont jamais acceptables. Ils sont d’autant plus incompréhensibles lorsque la maladie — comme c’est le cas du psoriasis — n’est pas contagieuse. Pour retrouver les vidéos de ces quatre patients, consultez le site www.psoriasis-facecamera.fr. Pour plus d’informations sur la maladie, www.aplcp.org.


Kanalreunion.com