Santé vie pratique

Les aides auditives au cœur des objets connectés

Destination Santé

Destination Santé / 8 juin 2016

Le secteur des aides auditives est en pleine ébullition.

JPEG - 27.6 ko
Photo Rawpixel.com

« Aujourd’hui les aides auditives proposent une écoute dite directionnelle », indique Eric Bougerolles [1], responsable audiologie chez Oticon France. « Elles permettent à la personne malentendante de percevoir une conversation en tête à tête dans un environnement bruyant. Mais l’appareil ne va se concentrer que sur une seule voix. La nouvelle génération baptisée Oticon Opn offre la possibilité inédite de s’ouvrir à plusieurs conversations ou sources sonores en même temps et cela grâce à une puce 50 fois plus puissante que les générations précédentes ».

Elle répond aux besoins des malentendants en leur permettant de retrouver un paysage sonore à 360°, tel que l’audition normale le fait naturellement. « Ce système peut dans le même temps détecter de multiples sources, et les traiter à un rythme extrêmement rapide, tout en supprimant les bruits superflus ». Ces nouvelles aides auditives soulagent le cerveau. Des études ont montré que ces aides permettaient d’ailleurs de prévenir le déclin cognitif.

Les objets connectés sont aujourd’hui une réalité pour de nombreux Français. « Les malentendants aussi ont le droit de profiter des multiples avantages de cette technologie », insiste Eric Bougerolles. « Avec la technologie If This Then That, Oticon Opn est la première aide auditive qui peut se connecter à Internet. Nous passons donc à une nouvelle étape, celle reposant sur le concept d’objets interconnectés. « Vous pouvez très bien imaginer une connexion entre votre aide auditive, votre télévision et une application smartphone. Vous pourrez ainsi allumer votre téléviseur, baisser la lumière et adapter le son en fonction de votre besoin auditif. L’aide auditive pourra également servir de système d’alarme, en cas de chute par exemple, ou prévenir l’aide-soignante si les piles de sa patiente sont déchargées, ou encore permettre aux familles de trouver des solutions modernes pour veiller sur leurs aînés. Le champ des possibles est ouvert », s’enthousiasme Eric Bougerolles.

© 2016, Agence Destination Santé

[1Interview Eric Bougerolles, 20 mai 2016


Kanalreunion.com