Santé vie pratique

Les allégations santé ont-elles un futur ?

Destination santé

Témoignages.re / 13 décembre 2010

Il y a quelques mois, l’Agence européenne de Sécurité alimentaire (EFSA) lançait une évaluation générale des allégations “santé” des produits agroalimentaires. Nombre d’entreprises parmi lesquelles le géant Danone ont préféré retirer leurs allégations plutôt que de risquer de les voir refusées par l’EFSA. Les publicités de produits comme Actimel ® ou Activia®, par exemple, ont été purement et simplement mises en sommeil.

Danone justifie ce retrait par le manque de clarté des directives de l’EFSA. L’Agence européenne, pour sa part, souligne qu’elle fournit toutes les explications nécessaires sur son site internet. On y trouve par exemple un guide pratique sur la façon de soumettre des allégations santé. N’oublions pas non plus les réunions scientifiques qui rassemblent, régulièrement, les représentants des parties concernées. Une consultation portant spécifiquement sur les allégations santé concernant les probiotiques se tiendra ainsi en décembre prochain. Objectif si besoin : clarifier ces directives. Il deviendra possible, dès lors de savoir si le secteur de l’agroalimentaire était réellement de bonne foi lorsqu’il prétextait son manque de compréhension… Ou si, au contraire, l’inertie dont il fait preuve depuis quelques mois tient à l’absence de preuves réelles pour supporter les allégations de beaucoup de produits alimentaires. Les travaux scientifiques émanant de l’agroalimentaire, en effet, sont encore loin d’atteindre les standards de ceux qui touchent au médicament. Autrement dit, il faudra sans doute encore un peu de temps pour affirmer que tel ou tel yaourt vient en aide à notre système immunitaire et nous protège des maladies...


Kanalreunion.com