Santé vie pratique

Les antirides “naturels” existent-ils vraiment ?

Destination santé

Témoignages.re / 5 septembre 2012

Les premières rides apparaissent aux alentours de la trentaine. Elles sont qualifiées d’« expression ». Au cours des deux décennies suivantes, les rides — les « vraies » vont devenir de plus en plus profondes et nombreuses. Elles résultent d’un aplatissement de la jonction entre le derme et l’épiderme. Et s’il n’existe pas de solution miracle en la matière, différentes techniques permettent de stimuler naturellement l’épiderme. Et de combattre ainsi rides et ridules. Lesquelles ?

Atténuer ses rides sans passer par un lifting, ni par l’injection de substances chimiques diverses, c’est naturellement le rêve “beauté” de la plupart d’entre nous. A noter : toutes ne peuvent être mises en œuvre que par un médecin dermatologue.

L’injection de plasma riche en plaquettes (PRP).
Eh oui, cette méthode est considérée comme naturelle : le dermatologue vous injectera votre propre plasma. Pour cela, une prise de sang préalable est bien sûr nécessaire. Après centrifugation, le médecin ne conservera que le PRP, pour l’injecter ensuite au cœur même des rides.

La photobiomodulation.
Cette technique repose sur la projection d’une lumière froide sur le visage. Elle permet de stimuler les composants élastiques de la peau, collagène et élastine. Un bon point contre les rides.

Les microcourants.
Le dermatologue, toujours lui, dépose de petits patchs sur le visage et fait circuler du courant à très faible intensité. Cette pratique stimule l’élastine et l’aide à se régénérer. Ce qui améliore l’aspect des rides et des ridules de la peau. A la moindre question, parlez-en donc à votre dermato.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com